vous êtes ici : accueil > Actualités > DGFIP

Vos outils
  • Diminuer la taille du texte
  • Agmenter la taille du texte
  • Envoyer le lien à un ami
  • Imprimer le texte

Coup de gueule des représentants CGT au CHS-CT

La CGT est en colère pour les agents.
Le CHS-CT ne fonctionne toujours pas et l’administration s’en moque !

A titre d’exemple : dans un message du 3 septembre de la direction, la CGT s’aperçoit, au vu du tableau transmis, que seuls 1800 euros ont été dépensés sur un budget de 34310 euros.

Les travaux votés pour un montant de 25604 euros lors des CHS-CT des 19 mars, 16 avril et 27 juin 2018 n’ont toujours pas été exécutés.

Pire, le CHS-CT du mois de juin vote l’achat de bras support double écran. La CGT pensait que cette dépense "simple" serait réalisée dans la foulée.
Dans le message du 3 septembre, la CGT apprend, non seulement, que cette dépense n’est, toujours, pas effectuée mais que l’administration demande aux représentants des personnels d’invalider le prestataire pour en choisir un autre !!!!!
Pourtant lors de la séance du 19 mars, l’Inspecteur Santé Sécurité au travail indiquait qu’un test concluant avait été effectué pour ces bras à 35 euros.
Si l’ensemble des dépenses votées étaient exécutées, il resterait 8706 euros à dépenser avant décembre.

La CGT demande encore et toujours que soit effectué, notamment :
- les travaux mis en exergue par les différents rapports de l’Inspecteur Santé Sécurité au travail.
- l’éclairage du sous sol du HDF de Foix qui sert d’archive à la paierie départementale (dépenses promises par l’administration depuis des années)
- le réaménagement de l’accueil à la DDFIP (climatisation, changement de la sonnette par une alarme lumineuse)
- le changement d’extincteurs.
- ......

Lors du CHS-CT du 19 mars 2018, la CGT a expliqué qu’elle se posait la question de continuer à siéger aux CHS-CT.
En effet, la CGT constate que rien n’avance : le suivi des travaux sur les sites promis n’a jamais été communiqué, les préconisations de l’ISST dans ses rapports restent sans réponse de la part de la direction, aucune information n’est donnée sur le suivi de l’entretien des VMC, des climatisations et des bâtiments en général.

La CGT est en colère aussi parce qu’elle a vraiment l’impression que le CHS-CT est considéré comme un budget complémentaire aux dotations de la DDFIP au détriment des conditions de travail des agents.

Nous sommes tous concernés par les conditions de travail, par les risques électriques, par les VMC et climatisations non nettoyées, par le risque incendie alors que les exercices d’évacuations ne sont pas réalisés depuis des années sur certains sites,.......

Pour rendre au CHS-CT toutes ses prérogatives, saisissez-vous des outils mis à votre disposition comme les registres hygiène et sécurité, les réunions du DUERP et n’hésitez pas à faire remonter à la CGT vos observations en la matière.

Article publié le 9 septembre 2018.


Politique de confidentialité. Site réalisé en interne et propulsé par SPIP.